Rendre Juricaf parfaitement compatible avec Zotero : compte-rendu d’expérience

Cette annonce fait suite à mon billet publié le 26 septembre 2012.

Dans l’épisode précédent, il était exposé un premier projet de translator pour Zotero à destination de la base de données Juricaf.

Voici la suite des événements qui se sont déroulés les 1er et 2 octobre 2012 :

I. L’envoi du code aux développeurs de Zotero : l’épisode Github

Le code initialement publié à l’adresse https://gist.github.com/3786698 a été programmé en javascript de façon la plus logique qu’il soit.

Conformément au commentaire de Sebastian Karcher, qui me recommandait d’insérer ce code dans le répertoire sur Github comprenant tous les translators de Zotero, j’ai du préalablement déposer mon œuvre dans un dépôt de données (repository).

Seulement, pour pouvoir proposer ce nouveau translator, j’ai du copier tous les translators de Zotero sur mon propre dépôt de données en me greffant sur le travail déjà réalisé : c’est l’opération "fork". C’est intraduisible en français, cela correspond à terme "fourche" ou "fourchette".

Pas très clair ? hum, hum. une copie d’écran  de la page https://github.com/zotero/translators sera plus parlante  :

et je récupère tout chez moi : https://github.com/adreagui/translators.

Quand c’est récupéré sur cet entrepôt, les fichiers et répertoires sont synchronisés sur votre disque dur. Si vous utilisez Windows, un logiciel spécifique a été développé. Si vous êtes sur Linux, vous avez bien plus simplement accès au moins de SSH ou HTTPS.

Une fois ces fichiers chez moi, j’ai la possibilité de les modifier ou d’en ajouter d’autres.

Mais, me direz-vous, quid d’une transmission sur l’entrepôt officiel de données de Zotero ?

Il faut tout d’abord envoyer votre translator sur votre propre entrepôt de données. Pour Juricaf, il est ici : https://github.com/adreagui/translators/blob/master/Juricaf.js

Ensuite, il faut le proposer à l’équipe de développement de Zotero, par la commande "Pull request".

II. La modification du code initialement proposé

Après réception par l’équipe de développement, on discute du code, on le corrige. Toujours sur le conseil de Sebastian, le codage a été modifié et réalisé au moyen du framework (environnement de développement) des translators de Zotero. Il a eu bien raison : en dix minutes, c’était terminé !

Après un nouvel envoi, le translator est validé : https://github.com/zotero/translators/blob/master/Juricaf.js Toute personne peut améliorer ce code au moyen de "commits".

III. La mise en ligne

La mise en ligne est très rapide : dès acceptation, le translator est pris en compte pour tous les utilisateurs de Zotero.

IV. Les fonctions du translator

On voit ainsi dans Juricaf deux nouvelles icônes dans la barre d’adresse :

Lors de toute recherche :

Lors de l’affichage de l’arrêt :

Dans le premier cas, en cliquant sur l’icône, toutes les décisions peuvent être importées dans Zotero :

Dans le deuxième cas, un seul arrêt est enregistré.

Voyons les informations collectées par exemple pour la décision http://www.juricaf.org/arret/FRANCE-COURDECASSATION-20120904-1283997

Vous avez toutes les métadonnées du document, spécifiquement dédiées à jurisprudence (voir à ce sujet les autres types de document) :

ainsi que les mots-clés utilisés :

Et en bonus, le fichier Word d’origine provenant de Légifrance …

V. Conclusion

Après un temps d’apprentissage, il me semble aisé de réaliser d’autres translators pour des sites juridiques, à condition que les métadonnées soit très bien exposées dans le code source.
Si vous savez coder, vous pouvez améliorer mon travail : vive le logiciel libre !

Affaire à suivre dans le blog …

About these ads
Cette entrée, publiée dans Juricaf, Zotero, est taguée , , , . Bookmarquez ce permalien.

5 réponses à Rendre Juricaf parfaitement compatible avec Zotero : compte-rendu d’expérience

  1. Ping : Rendre Juricaf parfaitement compatible avec Zotero : compte-rendu d’expérience | donneesjuridiques.wordpress.com | Zotero | Scoop.it

  2. Baf dit :

    La communauté juridique n’est pas très active avec Zotero.. Que dire des bases de données juridiques qui ne prennent pas en considération l’utilisation de Zotero..
    Je fais une thèse en droit et je suis confronté à un problème – qui semble concerner de nombreux utilisateurs – : comment citer les arrêts, décisions, notes de jurisprudence avec les styles Zotero ?

    • C’est pour cela que l’étape suivante est la réalisation d’une feuille de style pour le droit français.
      Regardez à l’adresse http://www.zotero.org/styles puis rubrique Law. Cela fonctionne pour les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Autriche et le Canada.

      • Baf dit :

        Je vais donc attendre et surveiller avec un réel enthousiasme la réalisation d’une feuille de style. Enfin, la frustration de ne pas pouvoir exploiter pleinement la collecte de références sera levée !

        Selon vous, pouvons-nous espérer, à l’avenir, une compatibilité des bases de données juridiques des éditeurs avec Zotero ?

        Merci pour la qualité de votre blog qui est un véritable gisement d’informations.

      • Merci pour le compliment 8-D.

        Concernant la compatibilité des bases de données avec Zotero, nous sommes dans une démarche volontaire. Elle n’est malheureusement pas automatique et nécessite soit de modifier le code source des projets ou de créer un translator, ce bout de code en Javascript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s